Le Patrimoine

Ils sont nombreux, d’époque médiévale ou plus récent, à caractère militaire, viticole ou résidentiel… Parmi les plus connus notons la Tour de Termes d’Armagnac, l’ancienne salle devenue manoir à Maumusson, les châteaux de Verlus, de Viella, de Saint Germé, de Cahuzac, d’Aignan, de Sabazan, de Saint Go, du Bascou, de Pouydraguin sans oublier les mottes castrales à Saint Mont, Castelnavet, Bouzon et Termes d’Armagnac…

Préhistoire

Les artefacts du paléolithique collectés localement attestent de la présence de l’homme sur notre territoire depuis fort longtemps. Ces éléments ont essentiellement été trouvés dans les vignes entre Riscle, Viella, Saint Mont et Lelin.
Epoque gallo romaine : Plusieurs villages dont le nom termine par « ac » témoignent d’anciens sites gallo romain notamment dans la vallée de l’Adour comme à Tarsac, Cahuzac…

Époque médiévale

L’Armagnac et la Rivière Basse sont des comtés de l’époque médiévale qui faisaient parties de la Gascogne historique. Cette époque a été marquée par l’édification de la sauveté de Saint Mont, de la Tour de Termes d’Armagnac, de la bastide d’Aignan et de l’ex château comtal de Riscle.
Lors d’époque plus récentes, le territoire a vu le développement de nombreux villages ruraux à l’habitat clairsemé ainsi que de villages « canaux » le long de l’Adour.
Lors des Journées du patrimoine de Pays et lors des journées européennes du patrimoine l’OT organise des animations permettant de découvrir l’histoire et le patrimoine local.

 

Patrimoine religieux

Près de 40 églises et chapelles sont réparties sur le territoire. Les plus anciennes datent de la création au 11eme siècle du monastère de Saint Mont qui était entouré d’un diocèse d’une douzaine d’églises comme à Riscle, Goux, Fustérouau, Sarragachies, Bouzon… Plusieurs églises sont classées aux monuments historiques comme à Aignan, Bouzon, Saint Mont, Riscle et Castelnavet… A Riscle, les vieux plans attestent de la présence d’une ancienne commanderie de l’ordre des hospitaliers et le couvent de la Merci accueillait l’ordre du même nom. Enfin, le passage du chemin de Saint Jacques de Compostelle à Lelin confirme que les pèlerins fréquentent notre territoire depuis des siècles.

 

Patrimoine rural

Riche d’une importante histoire agri viticole notre territoire possède un patrimoine rural de qualité. Bordes de métayer en colombages, torchis et pisés, Loustal du maître en pierres de taille ou galets, séchoir à tabac en bois, chai d’Armagnac et de vins rouge ou blanc, de Madiran, Pacherenc ou Saint Mont… Mais aussi cabanes de vignes, abris à ferrer (travail), vieux poulaillers et pigeonniers, granges et étable à ornement… A noter enfin que depuis 2013, la vigne de la ferme Pédebernade est classée aux monuments historiques car elle regroupe certaines des souches de vignes les plus anciennes de France.

 

Patrimoine et eau

L’Adour et ses affluents parcourent le territoire et donnent lieu à de nombreux ponts tels que ceux du chemin de fer à Tarsac et aux Barthères, les ponts routiers de Saint Mont, de Riscle, de Cahuzac, le pont forestier construit sous Napoléon à Sarragachies, la passerelle sur l’Adour aux anciennes gravières de Riscle…

Au fil des siècles et afin d’aménager la vallée les hommes ont creusé des canaux qui longent l’Adour et desservent les villages et les terres sur la largeur de la plaine. Sur les coteaux ils ont aménagés des étangs qui permettaient comme dans la vallée de faire fonctionner les moulins, les carderies, les scieries, les meuneries. Aujourd’hui il subsiste encore quelques ouvrages hydroélectriques et des piscicultures. A noter aussi à divers endroits des fontaines, d’anciennes pompes manuelles, des sources et des lavoirs.

 

Arènes et Patrimoines

La culture taurine s’incarne sur le plan patrimonial par la présence d’arènes comme à Riscle, à Aignan, à Tarsac, à Viella, à Saint Germé et à Sarragachies. En bois ou en dur, elles sont anciennes et constituent de beaux ouvrages dédiés aux festivités. D’autres constructions notables sont à mentionner comme la tuilerie de Riscle, le tunnel du chemin de fer à Termes d’Armagnac, les marchés couverts de Riscle et Aignan, et de façon plus anecdotique les petits cabanons forestiers, les kiosques comme à Tarsac et les stèles liées aux martyrs des résistants durant la seconde guerre mondiale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *